Fashion Week PAP Femme – PE16 : Londres

La Fashion Week de Londres nous offre quelques pièces d’exception.

Premier coup de coeur: David Koma
Une fois de plus, la simplicité est de mise. La monochromie ambiante donne une allure presque virginale. Les effets de corsets et de bandes de tulle révèlent  des silhouettes structurées, conférant aux mannequins la grâce de danseuses.

David-Koma

Deuxième coup de coeur: Eudon Choi
Le travail des formes et découpes, les superpositions, la simplicité des couleurs mettent en avant une vraie recherche créative. C’est l’ascèse de la construction du vêtement.

Eudon-Choi

De façon plus anecdotique, les imprimés all over ou placés, plus ou moins monochromes, de JW Anderson m’ont charmée.

JW-ANDERSON

Enfin, des envies de noir évidemment m’ont interpellée chez Simone Rocha, qui revisite la petite robe noire en lui donnant de la structure et un peu de volume, accompagnée de tailleurs- pantalon et de trench dans la même veine. Chez Christopher Kane,  la petite robe noire découpée modernise ce concept trop souvent éculé.  Enfin chez Christopher Raeburn, les associations jupe et top en version graphique noir et blanc suscitent des palpitations chez moi!

ROCHA-RAEBURN

 

Quelques ovnis comme Erdem ou Giles me confortent dans le fait que l’imprimé sur-dosé est mort. Vive le minimalisme et surtout que ceux qui se tiennent à un travail de construction ne lâchent rien. L’avenir se profile dans cette nouvelle approche futuriste de la mode. God save the London Fashion Week!