Harper’s Back et tel le Professeur Rollin, elle a toujours quelque chose à dire

Harper est de retour de vacances…  Après la chaleur de l’Asie du Sud-Est et la fraîcheur des embruns bretons, le cerveau ‘rebooté’, il était temps de sonder et scruter les nouveautés de la rentrée. How exciting!!!

Malheureusement, à simplement tourner nonchalamment les pages de quelques magazines,  il est déjà un courant qui m’ennuie: la tendance 70’s. J’étais devenue « fashion-intolerant » au style folk revisité chaque saison dans le fast-fashion depuis… des lustres mais le 70’s va définitivement enfermer la mode féminine largement sinistrée dans un carcan toujours moins créatif. J’avais fini par appréhender cette mouvance présente dans les premiers défilés de Mr Ghesquière pour Louis Vuitton avec philosophie (ré-appréciant le denim bleu) mais la dilution des 70’s par des marques ne sachant que faire et n’ayant plus conscience de leur propre  ADN si jamais elles en ont eu un, va nous confiner dans un passéisme immobilisant.

Voilà Harper est quelque peu désenchantée.

Bien évidemment, si j’avais gagné au loto cet été, il me serait toujours possible de passer chez Jil Sander, Sacai, CDG, J W Anderson et autres jeunes prodiges. Mais quid d’une mode accessible plus créative version 2015?

Dans ce peu d’enchantement, quelques news me font sourire voire rire!

Tout d’abord la capsule Faguo x JC-DC: voilà une jolie basket gansée de couleurs… primaires (WOW!) et accompagnée d’un  sweat Tot’Aime.  Youhou vivement Septembre ou Octobre (les avis divergent sur la date de sortie) ! Je trépigne d’impatience.

Source: Fashion Mag

La rentrée des petits est passée mais qu’à cela ne tienne. Si vous êtes déjà au bout du rouleau, que vous ne savez que faire de vos chères têtes blondes revenues de chez mamie avec une énergie d’enfer et qu’une envie de faire des travaux manuels vous démange,  vous pouvez vous offrir un paire de Courtone Color Me chez le Coq Sportif avec ses Crayola pour la modique somme de 45 euros… A vous la customization débridée!!! Je suis tout simplement morte de rire.

Source: Le Coq Sportif

 

Autre forte proposition créative de la rentrée: c’est la collection Barbie par Sophia Webster… Eh oui!  Ca vous en coutera entre 150 et 440 livres sterling pour avoir l’air d’une nunuche qui n’a pas grandi. Grand moment d’émotion quand la créatrice nous explique: « Creating a shoe collection for Barbie has always been my dream project, but getting to be a part of her embracing flats for the first time made it extra exciting, and deeply personal. I love that this concept strikes a balance between dreams and reality – the idea of getting Barbie in some hi-tops and setting her loose in East London instantly appealed. » (Vogue UK du 20 Aout). Pour résumer, elle a toujours voulu créer une collection pour Barbie (c’est son droit)  mais surtout elle a permis à Barbie de porter du plat.  Autant vous dire une véritable révolution et un grand pas pour la condition féminine…

Source: Sophia Webster

Alexander Wang fête les 10 ans de sa marque en rééditant ses pièces iconiques, en toute simplicité. C’est presque pathétique. Et créer de  nouveaux vêtements version 2015, est-ce encore envisageable?

Source: Alexander Wang

Et cerise sur le gateau, la publicité pour le nouveau Parfum  Dior « Sauvage » avec Johnny Depp et sa quête d’authenticité dans le désert américain… La question que l’on se pose toutes et tous je pense, et question pas forcément existentielle certes: pourquoi enterre-t-il ses bijoux? Je crois qu’il y a une métaphore…

Enfin quelque chose m’intrigue: chez Acne, le nouveau visage de la marque est le fils du directeur artistique, Jusque là on est dans le consensuel habituel et dérangeant aussi, étant donné les tenues dont on a affublé ce petit garçon de 11 ans.

Source: Acne Studios

Mais je trouve intéressant le commentaire du papa: « Je suis intrigué par cette nouvelle génération : ce qui compte dans la mode pour eux, c’est la coupe et la forme du vêtement, son caractère. Ils ne cherchent pas l’approbation des autres à travers leurs choix vestimentaires. »
Ca c’est une réalité sans équivoque, qui me fait penser au petit prince de AFTERHOMEWORK(PARIS), dont je vous avais parlé courant Juin dont les coupes et formes sont les axes fondateurs de sa réflexion. Il est indispensable que vous notiez dans vos agendas la date de son showroom au Studio Delos – 76 rue Saint-Maur – 75011 Paris, le samedi 3 octobre 2015.

D’ici là, on attend avec impatience le commencement des fashion weeks ce 9 Septembre à NYC pour je l’espère prendre une grande bouffée d’oxygène créative qui nous fera oublier la pauvreté créative ambiante.